Troubles urinaires : conseils pour prendre soin de sa vessie

Troubles urinaires : conseils pour prendre soin de sa vessie

Nous avons presque tous déjà rencontré des problèmes urinaires. Il en existe de toutes sortes : difficulté à évacuer l’urine, miction douloureuse, ou trop fréquente, etc… Si cela peut être un effet secondaire d’une pathologie tel que la sclérose en plaque, ou l’effet du vieillissement, la plupart du temps, cela résulte d’une infection. En effet, la vessie et les reins sont sensibles, et nos habitudes ont un rôle crucial à jouer dans l’entretien du système urinaire.

Identifier les troubles urinaires fréquents

La plupart des infections urinaires qui touchent le plus grand nombre d’entre nous, se divisent en deux catégories :

  • L’incontinence urinaire. Elle peut se manifester de diverses manières, comme par des envies très fréquentes d’uriner ou par des fuites incontrôlables. Certaines sont plus spécifiques, comme l’incontinence urinaire par regorgement ou les fuites sont provoqués par une incapacité à vider complètement sa vessie.
  • La rétention urinaire. Ses sources sont multiples, obstruction des voies urinaires, manque de tonus du muscle vésical, pathologie neurologique, etc.

Ces infections, notamment la rétention, peuvent déboucher sur des infections urinaires causées par des bactéries comme Escherichia coli, tel qu’une cystite, une urétrite ou encore une pyélonéphrite.

Il est possible de se protéger des troubles urinaires en intégrant à sa routine quelques gestes simples.

Prendre soin de sa vessie par l’alimentation

Il existe plusieurs aliments permettant de prévenir l’apparition de troubles urinaires :

  • Canneberge (cranberry). C’est un des meilleurs détoxifiants du système urinaire. On peut en consommer sous forme de jus, de produit frais, ou de complément alimentaire à base de canneberge bio (sûrement la meilleure option, car la quantité de canneberge est optimale).
    En effet, la canneberge renferme une quantité importante de vitamines C, d’antioxydants et de fibres, qui luttent contre le développement des bactéries, prévient les dépôts de calcium causant la rétention, diminue les inflammations et renforce les parois de la vessie.
  • Pastèque. Mangez ce fruit plusieurs fois par semaine permet une meilleure évacuation des liquides et un bon nettoyage des voies urinaires. Petite astuce : faites bouillir les pépins dans l’eau et vous obtiendrez une infusion aux effets décuplés.
  • Infusion de pissenlit. Lutte efficacement contre les inflammations et les infections, et prévient l’excès de liquides retenus.

De la même manière, certains aliments nuisent au bon fonctionnement de votre vessie, comme le café, l’alcool, les produits trop acides, les sodas, les tisanes noires, etc.

Nous rappelons qu’il est également essentiel de boire suffisamment d’eau chaque jour (entre 1,5L et 2L). Cela permet l’évacuation optimale des toxines.

Exercices pour renforcer sa vessie

La vessie est un organe pouvant être entraîné. Elle est entourée d’un groupe de muscles, le plancher pelvien, qui s’étend du pubis au coccyx.
Il est possible de muscler son périnée, et ce, avec les exercices de Kegel. Ils consistent à contracter les muscles impliqués dans la vidange de la vessie. Par exemple, vous pouvez effectuer des séries de 10, où vous contractez pendant 5 secondes, puis relâchez pendant 5 secondes.

Si vous ne les avez pas encore identifiés, arrêtez-vous d’uriner au milieu de la miction, ce sont ces muscles que vous souhaitez développer. L’avantage de ces exercices et qu’ils sont réalisables n’importe où et n’importe quand.

'', ) );*/ ?>